Nos premières propositions sur les transports en commun et le vélo

Rendons le vélo et les transports en commun efficaces et pratiques !

La voiture est un mode de déplacement indispensable dans de nombreuses situations. Mais nous voulons que les transports en commun et le vélo soient, le plus souvent possible, des solutions plus efficaces et plus pratiques que la voiture. C’est notre intérêt à tous car c’est bon pour l’environnement et bon pour la santé, et car cela contribuera à réduire l’engorgement de nos rues et de nos quartiers, notamment aux heures de pointe.

En matière de transports en commun, nous souhaitons que des lignes plus performantes soient mises en place entre communes périphériques, notamment en coopération avec les communes extérieures à Nantes métropole. La connexion des lignes de tramway 1 et 2 pour relier directement Grand-Val et la Beaujoire est une perspective nécessaire. A Orvault, nous voulons rendre les lignes existantes plus fiables, notamment grâce à des voies réservées ou à des feux tricolores connectés aux bus, afin qu’ils ne soient pas ralentis par les bouchons aux heures de pointe. C’est notamment le cas pour l’accès au Bourg d’Orvault et dans le Petit Chantilly. Enfin le prolongement du Chronobus C2 jusqu’au Bourg doit être un point de discussion majeur avec Nantes métropole et la Tan.

Concernant le vélo, nous estimons qu’il faut changer de vision et le considérer comme un réel mode de déplacement du quotidien, sûr et efficace, en particulier pour des trajets de moins de 10 kilomètres entre le domicile et le travail. Le développement des VAE (vélo à assistance électrique) rend ce type de déplacement accessible à tous, sans être sportif et sans craindre les nombreuses côtes orvaltaises ! Aller au travail en vélo permet notamment d’être assuré de son heure d’arrivée, sans craindre les bouchons. Jean-Sébastien Guitton et plusieurs membres de notre équipe utilisons le vélo au quotidien. Nous mettons en avant notre expérience et nos convictions anciennes sur ce sujet, et refusons les coups de comm’ opportunistes.

L’objectif que le vélo représente 12% des trajets réalisés dans l’agglomération (contre 3% aujourd’hui) d’ici 2030 est un objectif à la fois réaliste et indispensable. Mais il nécessite une véritable volonté politique. Pour rendre le vélo attractif, nous nous engagerons au niveau de Nantes métropole pour la création d’axes cyclables continus et sécurisés. Cela sécurisera à la fois les cyclistes, les piétons et les automobilistes ! A Orvault, certains tronçons cyclables existent mais ils sont interrompus par des portions dangereuses et mal conçues qui doivent être améliorées. Les accès à vélo aux écoles devront être particulièrement aménagés. Nous faciliterons et soutiendrons financièrement la location longue durée et l’achat groupé de VAE (vélo à assistance électrique) et nous organiserons régulièrement des départs matinaux groupés vers Nantes, pour celles et ceux qui souhaitent essayer en étant accompagnés de manière conviviale. Nous organiserons à l’Odyssée un Salon du « vélotaf » (nom donné aux trajets domicile-travail à vélo) qui intéressera l’ensemble de l’agglomération, en invitant les entreprises et les associations du secteur à y présenter du matériel adapté à cette pratique et à apporter des réponses concrètes.

Un des objectifs de notre projet municipal sera de faciliter la vie des Orvaltais et notamment de faciliter leurs déplacements quotidiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *